mardi 13 décembre 2011

15 Décembre 2011 - 2ème Journée Régionale de Coopération Internationale de l'enseignement agricole (JRCI 2011 - Coopinteragri5962 - Mosaïques d'actions)

Le réseau Coopinteragri5962 a le plaisir de vous présenter sa deuxième Journée régionale de Coopération internationale (JRCI) qui aura lieu le jeudi 15 décembre à l'EPLEFPA des Flandres de Lomme.

Cette journée rassemblera plus de 300 personnes : intervenants, professionnels, élus, mais aussi environ 200 élèves des différents établissements d'enseignement agricoles de la Région Nord - Pas-de-Calais, ainsi que leurs accompagnateurs, qui échangeront sur le thème suivant : "L’accueil ici et là-bas... à la rencontre de l'autre".


Nouveauté cette année : outre bien entendu les ateliers (conférences débats sur un  thème en présence d'intervenants et de jeunes), la Journée proposera une exposition d'affiches, "Mosaïques d'actions", réalisée par les lycées du réseau Coopinteragri5962, de même qu'un Festival du film lycéen.

Vous trouverez le détail de la JRCI 2011 et de son contenu ci-dessous.

Plaquette 3 volets JRCI Lomme 15 décembre 2011

Ci-dessous, le programme du Festival de films lycéens sur la Coopération Internationale (JRCI 2011) :

Programme Films JRCI 2011

Ci-dessous, le programme des ateliers de la JRCI 2011 :

Programme Ateliers JRCI 2011

lundi 14 novembre 2011

ALIMENTERRE festival de films documentaires - LOOS EN GOHELLE, vendredi 18 novembre à 20 h



A LOOS EN GOHELLE,  le vendredi 18 novembre à 20 h

Au programme  - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Un film : " Mali, les paysans veillent au grain "
de Jean-Louis SAPORITO et Agnès FAIVRE, 52’ – 2010 – TGA Production et CFSI

Résumé du film : Dans la jeune démocratie malienne, le monde paysan (70% de la population) sort de l’ombre. Organisé, il participe aux politiques publiques. Faire du Mali une puissance agricole est une ambition nationale. Tantôt partenaires de l’Etat, tantôt contestataires, les paysans et leurs leaders défendent une agriculture durable, familiale, moderne, loin de la Révolution verte.

Pour la bande annonce du film, [ http://www.festival-alimenterre.org/content/mali-les-paysans-veillent-au-grain ]cliquez ici !

Un débat avec :
Christian Boisgontier de la Confédération Paysanne

Un retour sur les actes du colloque « l’agroécologie une solution pour l’agriculture au Nord et au Sud ? »  organisé le 23 mai 2011

Le lieu :          MEDIATHEQUE MUNICIPALE   -

jardin Public – LOOS EN GOHELLE Parking : place de la Mairie

entrée gratuite

Contact 

0618527409


En 2011, 1 personne sur 7 souffre de la faim
Nourrir 10 milliards de personnes en 2050 : une pincée de consommation citoyenne est indispensable dans la recette !

Festival ALIMENTERRE 2011 : plus 400 projections-débats dans plus de 200 villes en France, Belgique, Bénin, Burkina Faso, Guinée-Conakry, République Tchèque, Sénégal, Pologne et Togo.

Tout le programme sur [ http://www.festival-alimenterre.org/ ]www.festival-alimenterre.org

jeudi 9 juin 2011

Rapport de l'inspection sur le thème : L'Éducation au Développement et à la Citoyenneté Internationale. Quelles pratiques pour réussir ?

Puisque nous avons été récemment concernés par une formation à l'Education au développement (EAD), vous trouverez un rapport de l'Inspection de l'enseignement agricole sur le site ChloroFil, l'espace web dédié aux professionnels et partenaires de l'enseignement agricole français.


Pour celles et ceux qui ne les connaissent pas déjà, signalons que d'autres rapports peuvent les intéresser, comme ce dernier, de 2010, intitulé : Mobilité internationale des élèves et étudiants de l'enseignement technique agricole : les stages à l'étranger.

mardi 24 mai 2011

Formation à l'éducation au développement (EAD) des 4 et 5 mai 2011 : un autre regard sur l'humain

Le réseau Coopinteragri5962 a bénéficié d'une formation à l’Education au Développement (EAD) organisée par le SRFD Nord - Pas-de-Calais les 4 et 5 mai 2011 au lycée agricole de Douai - Wagnonville.

Je ne vous ferai de cette formation qu’un résumé très succinct. Je vous renvoie au compte-rendu de notre animateur, Bernard Perrin, enseignant au LEGTA de Besançon, pour de plus amples détails. Il est co-animateur du Réseau Education au Développement (RED) et co-animateur des réseaux jeunes Amérique Latine, Afrique et Asie de l'enseignement agricole.

Les thèmes abordés furent nombreux, tous illustrés par des jeux transférables aux élèves, et pas essentiellement en ce qui concerne l’EAD (on pourrait tout à fait les utiliser pour d’autres sujets, tels que les discriminations, le développement durable, la confiance en soi, etc...).

1er jour de formation : après un travail à partir du photolangage sur la Coopération internationale, le formation a porté sur les notions de représentation, de stéréotype et de préjugé, pour ensuite aborder les codes sociaux de différentes nations. Certains jeux ont permis de mettre en évidence le sens de la rencontre inter-culturelle en tant que rencontre inter-personnelle (cliquez pour visionner à ce sujet un document de Bernard Perrin : Culture(s) et interculturel).


Le jeu des couteaux et des verres : ce jeu permet de prendre conscience de ce qui entre en jeu dans la résolution en commun d'un problème complexe et dans la transmission du savoir d'un groupe qui sait à un groupe qui ne sait pas. Souvent, celui qui "sait" finit par faire à la place de l'autre... Qu'en sera t-il alors le jour où le jeune sera en présence de partenaires étrangers, avec la sensation de "savoir plus" qu'eux ? 


2ème jour : à la suite de l’utilisation d’un Q-Sort pour créer une argumentation sur différents thèmes liés à l’EAD, nous avons traité des notions de don et de temps (linéaire, cyclique), puis des visions occidentale et orientale du développement, pour terminer par un jeu de rôles simulant une réunion de lycée autour d’un projet de Coopération internationale (transfert pour les élèves : ceux ci, en binômes, ont un rôle bien pré-défini : le directeur, le financeur, le partenaire, l'élève motivé, l'élève réfractaire, etc...).

Outre les outils transmis au cours de cette formation (le jeu comme outil qui évite la culpabilisation du jeune), la réflexion menée autour des thèmes de l’EAD et de la Coopération internationale a été très enrichissante, car ouverte à l’universel, dans le sens où l’être humain était au centre de la question, dans ses aspects psychologiques et philosophiques.

Mais deux jours, c'est insuffisant ! Le réseau réfléchit à la possibilité d'organiser une deuxième session de formation, car le thème est vaste.

mardi 17 mai 2011

Des jeunes de l’Institut d'Hazebrouck au Burkina Faso

Burkina Faso : financer une école grâce à un élevage de porcs
Tout a commencé en fin 2009, lorsque l’Institut a été sollicité pour aider à rendre un élevage de porcs du Burkina plus performant. Il s’agissait d’un projet commencé en 2005 par des étudiants de l’ISA de Lille et qui n’avait pas été terminé.


L’idée de départ était venue de Monsieur Souleymane Berthé, riziculteur à Bama. Ce dernier souhaitait pouvoir aider financièrement l’école primaire du village, dans laquelle il avait fait sa scolarité. Après discussion avec les parents d’élèves, tout le monde était tombé d’accord sur le fait qu’un élevage de porcs serait une activité rentable assez rapidement, Monsieur Berthé était prêt à s’en occuper.

Avec l’aide des étudiants de l’ISA, une porcherie a été construite non loin de Bama, constituée au départ de deux cases à cochons, pour arriver à six aujourd’hui, dont seulement trois fonctionnelles. Mais l’élevage n’a pas encore atteint un seuil de rentabilité tel qu’il puisse dégager des bénéfices pour l’école de Bama.

Le travail des jeunes et des encadrants de l’Institut d’Hazebrouck, au sein de l’association « Terre-arc-en ciel », a donc consisté à terminer l’aménagement des trois dernières cases (sols à bétonner, murs à consolider), mais aussi à apporter des conseils techniques dans la conduite de l’élevage avec l’aide précieuse de Monsieur Bonkongou, technicien de la Maison des Eleveurs de Porcs (visites d’exploitations, planification de la conduite de l’élevage pour les mois à venir).

Si tout se passe bien, l’école de Bama devrait enfin profiter d’un apport financier généré par cet élevage : elle en a bien besoin... Cette action, qui s’est déroulée du 30 octobre au 12 novembre 2010, a été possible grâce au financement accordé par le Conseil Régional dans le cadre du dispositif « Devenons citoyens de la planète », ainsi que d’autres organismes comme la FNSEA. Le groupe les remercie vivement.

vendredi 22 avril 2011

Un groupe de jeunes hongrois au lycée agricole de Radinghem

Nous avons eu le plaisir d’accueillir au lycée de Radinghem un groupe de jeunes hongrois (Kinga, Petra, Evelyne, Esther, Adina, Emi et Erich) et leurs accompagnatrices (Agnes, Sylvie et Marta) en provenance du Lycée agricole de Szentlorinc, pendant la semaine du 4 au 9 avril 2011.


Le Lycée de Szentlorinc, situé non loin de la ville de Pecs (sud ouest de la Hongrie), forme les adolescents et les adultes aux techniques agricoles et à l’économie. Il possède une exploitation agricole avec un élevage bovin et porcin, mais également un élevage de chevaux et de volailles. De plus, l’horticulture est également représentée avec sept hectares de production de pommes et de pêches, un potager et des serres.

Un groupe de 8 élèves de Radinghem s’était précédemment rendu en Hongrie au Lycée de Szentlorinc en mai 2010. Nos élèves ont pu bénéficier, outre d’un accueil extrêmement chaleureux, de travaux pratiques dans les vergers du lycée, de visites de serres et d’exploitations agricoles, et de visites culturelles.

Cet échange avec la Hongrie s’inscrit au sein de la coopération internationale, l’une des cinq missions de l’enseignement agricole français, et du dispositif « Lycées des nouvelles chances » du Conseil Régional Nord – pas de Calais.
Visite de l'exploitatation agricole du lycée


Nos amis hongrois, ainsi que de certains de nos élèves, ont donc participé à différentes activités : la découverte du monde de l’agriculture et de l’enseignement agricole public, notamment dans le Pas-de-Calais (visites du CFA du Doulac et du lycée agricole de Tilloy les Mofflaines, et d’exploitations agricoles), de notre patrimoine régional (visites du Parc naturel régional, du marais audomarois, de Capécure, de Nausicaa), mais aussi travaux pratiques sur la ferme et activités « détente » avec les élèves de Radinghem (sport, atelier musical, bowling). Le séjour s’est achevé avec une visite expresse de Paris.
 
Manipulations sur les ovins au lycée
Visite du port de Boulogne sur mer

 Les jeunes hongrois sont partis fatigués mais ravis de leur passage en France. Ils ont particulièrement appréciés les travaux pratiques en relation avec les ovins, les activités sportives et extra-scolaires où ils pouvaient être au contact de nos élèves (les chansons des Hongrois et des Français ont d’ailleurs raisonnées dans le bus qui les menait au bowling), les beautés de notre capitale. De plus, certains d’entre-eux ont découvert la mer pour la première fois de leur vie. Quant à nos élèves, ils en redemandent ! Les adresses Facebook ont été échangées pour que la communication perdure.
 
Activités sportives au lycée
Mais l’échange, espérons-le, ne s’arrêtera pas là. A plus longue échéance, il n’est pas exclu qu’un échange permanent entre les deux lycées agricoles puissent exister,  et même avec un troisième lycée agricole européen, pour un projet s’inscrivant cette fois au sein d’un dispositif de type Comenius, financé en partie par l’Union Européenne.

Ah... Paris !!!

Le séminaire régional Coopinteragri

Pour visualiser les photos du Séminaire régional 2009, cliquer sur les photos ci -dessous :